BET Awards 2016 : l’ivoirien Serge Beynaud nominé !

Parmi les 8 africains nominés à la cérémonie des BET Awards 2016 qui aura lieu ce 26 juin à Los Angeles (USA) figure l’artiste ivoirien Serge Beynaud.

Serge Beynaud - www.zikplus.com
Serge Beynaud - www.zikplus.com

Connu pour ses titres à succès «Kabléké » ou encore «Okeninkpin », l’artiste aux chorégraphies rythmées est un véritable showman. Serge Beynaud s'est également fait une réputation en tant qu’arrangeur en travaillant avec plusieurs autres artistes évoluant dans le registre du coupé décalé.

Il fait partie de la nouvelle génération de chanteurs qui a réussi à dépoussiérer, et, donner une nouvelle touche à ce style musical qui commençait à s’essouffler, après avoir longtemps dominé sur quasiment tout le continent. Ses clips et vidéos sur Youtube comptabilisent des milliers et parfois des millions de vues.

 

L’artiste ivoirien apparait donc dans la catégorie « Best African Acts » , nominé aux côtés de 7 autres artistes africains : Wizkid (Nigéria) et Yemi Alade (Nigéria), AKA (Afrique du Sud), Cassper Nyovest (Afrique du Sud), Black Coffee ( Afrique du Sud), Diamond Platnumz (Tanzanie), MzVee (Ghana).

On remarque évidemment une grande représentation de l’Afrique du Sud et du Nigéria parmi les artistes nominés. Même si "la musique n'a pas de langue", la domination anglophone est nettement visible, ce qui peut s'expliquer car il s'agit d'une cérémonie anglophone...

Créés en 2001, les BET Awards organisés par la chaîne Black Entertainment Television récompensent plus de 20 catégories (artistes, athlètes et philanthropes) Afro-Américains et autres minorités dans divers domaines du divertissement au cours de l'année écoulée. Espérons que pour cette 16e édition aucune polémique sur le traitement des artistes africains ne viennent surgir comme cela avait été le cas en 2015.

Pour voter et soutenir les artistes africains nominés aux BET Awards 2016, il est possible de voter tous les jours jusqu'au 2 juin 2016 en cliquant ici

Comments

comments powered by Disqus