FESPAM 2015 Sous le thème « La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles »

La 15ème session ordinaire du comité de direction du Festival Panafricain de musique, en sigle « FESPAM », s’est tenue dernièrement dans la capitale congolaise, en présence de son président, Son Excellence, Jean-Claude Gakosso, ministre de la Culture et des Arts ; de Mme Silja Ficher, secrétaire général du Conseil international de la musique et de tous les membres du comité-directeur en charge de définir les orientations et le plan d’actions, d’approuver le budget et le rapport annuel du commissariat général qui est l’organe d’exécution. 

(ph) www.afrinquinfos.com
(ph) www.afrinquinfos.com

Signalons qu’au nombre des structures représentées au sein du comité de direction qui est l’organe suprême du Fespam, on compte la présidence de la République, les ministères des affaires étrangères et des finances et du budget, l’Union africaine (UA), l’organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le conseil international de la musique (CIM), le Centre international des civilisations Bantou (CICIBA), l’École du patrimoine africain( EPA) et le Centre international des musées africains (AFRICOM). Ainsi, les travaux de cette 15ème session ordinaire présidée par Adépo Yapo, représentant du conseil international de musique (CIM) et troisième vice président de l’organe ont examiné et adopté plusieurs dossiers parmi lesquels : le rapport général et le rapport financier de la neuvième édition ; le chronogramme 2014- 2015 comme aussi le thème et la date de la prochaine édition qui ont fait l’objet de débat tenu avec sérénité par tous les participants.

L’avant-projet du budget adopté avec amendement en recettes et en dépenses s’élève à 6 milliards 528 millions 500 mille FCFA, une somme dictée par la prise en compte de certains aspects nouveaux qui interviennent désormais dans l’organisation de l’événement. L’avant-projet ayant été adopté, il a été question du choix du thème de la dixième édition du FESPAM. À l’unanimité, il a été arrêté le thème suivant : « La dynamique des musiques africaines dans la diversité des expressions culturelles ».
Ce thème prend racine lors de la convention de l’UNESCO de 2005 relative à la promotion et à la protection de la diversité des expressions culturelles et la charte de la renaissance culturelle africaine. Autre fait saillant : le comité suprême du FESPAM, sous la houlette de son commissaire général, Dieudonné Moyongo, a élevé le module Musée panafricain de la musique, mémoire d’organologie de l’Afrique et de sa diaspora, au rang de direction, conformément aux conclusions du comité scientifique de 1998 et à la résolution CD/2000/34 de la 3ème session du 22 janvier 2000. Il a été décidé de procéder au lancement de la campagne de promotion du FESPAM au plan national à Mbé, dans le département du Pool, tandis que sur le plan international, c’est le Nigeria qui a été retenu, avant qu’il ne soit délocalisé à Cuba ! C’est ce qui a fait dire au ministre Jean-Claude Gakosso : « Rendez-vous a été pris pour le mois de juillet 2015. Je crois que toutes ces intelligences réunies, nous sommes en mesure, une fois encore, d’offrir à notre continent, au monde et à la diaspora une belle célébration fraternelle dans la générosité partagée ».
Quid du choix des artistes invités à prendre part à cette 10ème édition ? Des surprises, nous a rassuré le commissaire général Dieudonné Moyongo

Par Paul Bazakana

Source : Starducongo.com

Comments

comments powered by Disqus