La musique et les médias au Malawi

Par Joseph Mtingwi

Depuis que  le Malawi est devenu une démocratie en 1994, la liberté de la presse s’est considérablement améliorée. Auparavant, les journalistes n’étaient pas libres d’écrire ce qu’ils voulaient par crainte de la censure ou d’être punis. Mais aujourd'hui, le gouvernement peut même être critiqué dans les médias, que ce soit dans la presse écrite, à la radio ou même à la télévision. La constitution du Malawi garantit la liberté de la presse, bien que dans la pratique plusieurs lois limitent encore cette liberté[i]. Aujourd'hui, les médias locaux jouent un rôle très important dans la promotion de la musique ; les artistes comptent sur les diffusions audiovisuelles, les publications de la presse écrite et en ligne pour se faire connaitre. Ce texte donne un aperçu des médias au Malawi, surtout dans sa relation avec l’industrie de la musique locale.

Lloyd Phiri, MIJ (Malawi Institute of Journalism) Radio. Photo: blog.worldvision.org
Lloyd Phiri, MIJ (Malawi Institute of Journalism) Radio. Photo: blog.worldvision.org

La radio

Les chaines de radio de la Malawi Broadcasting Corporation (MBC), Radio 1 et Radio 2 sont des stations appartenant à l'Etat[ii]. Fondée en 1964, Radio 1 a été la première radio au Malawi ; Radio 2 a été créé en 1997. Ces stations de radio offrent une variété de programmes allant de l’information au divertissement. De nombreux programmes se concentrent sur la musique. Sur MBC Radio 1 il y a des programmes comme ‘Zokonda Amayi ', ‘Zimene Mwatipempha’ et ‘Your choice ou les auditeurs peuvent appeler et demander une chanson.’

Il y a aussi des émissions consacrées uniquement à des genres musicaux spécifiques, avec des noms tels qu’‘Afro Beats’,  ‘Zokomera Tonse’, ‘Nyimbo Zammaboma’, ‘Midnight Groove’, ‘Malawi in Sounds’, ‘DJ Supermix’, ‘Morning Breeze’, ‘Malawi Music Panorama’, ‘Kuimba ku Malawi’, ‘Lunchtime Listening’, ‘Urban Zone’, ‘Hot26’, ‘Dancehall Express’, ‘World music’, ‘Nyimbo 40 Zapamwamba’, ‘Nice and Easy’, ‘Music Line’, ‘R&B music line’, ‘Easy Listening’, ‘Jazz Half Hour’ and ‘Old School Avenue.’

Radio FM 101[iii] Power est une station de radio populaire bien connue pour son dévouement à la musique. Ses émissions populaires incluent ‘Illest Vibes’, ‘101% hip-hop’, ‘Gowelo beats’, ‘Absolute 90s’, ‘Mellow moods’, ‘Malawi music’, ‘Reggae jamming’, ‘Revival + jazz’, ‘World of music’ et ‘Crush grooves’. Parmi les stations de radio populaires ont peut également citer  Capital Radio Malawi[iv], une station qui a été lancé le 29 Mars 1999 et qui a une grande influence dans l’industrie de la musique locale.  Zodiak[v] est populaire en raison de son journal, des reportages et de ses émissions musicales; sans oublier Star FM[vi] et Joy FM[vii].

La presse écrite

La presse écrite joue également un rôle important dans le domaine de la musique au Malawi en diffusant des informations telles que des guides de spectacles à travers le pays (surtout le week-end), des actualités sur les musiciens notamment la sortie d’un album ou d’une vidéo. Le journal le plus important et populaire est le journal The Nation[viii], fondé par Aleke Banda après le référendum du 1993. Appartenant à Nation Publications Limited (NPL), il publie The Nation et Nation on Sunday. Grâce à ce journal, beaucoup de musiciens et promoteurs renseignent le public sur leur actualité musicale et surtout sur l’agenda de leurs concerts et événements. Le journal comprend également une page entière dédié au divertissement.

Un autre journal populaire est The Daily Times, appartenant à Blantyre Newspapers Limited (BNL)[ix]. Il publie toute la semaine y compris le weekend, avec les éditions du week-end appelés Malawi News et The Sunday Times. Le plus ancien journal est le mensuel Central African Planter  fondé en 1895. En 1900, le titre Central African Planter a été adapté et changé en Nyassaland Times. Au moment de l’indépendance du Malawi en 1964,  il a été rebaptisé The Times, puis finalement en 1972 The Daily Times. Ce journal joue également un rôle important dans l’industrie de la musique, avec les artistes en mesure d’annoncer leurs spectacles à venir, les lancements d’albums et de vidéos, par exemple ; celui-ci a aussi des pages dédiées au divertissement et l’actualité musicale.

La plupart des artistes dans le pays privilégient les relations avec la presse écrite, en particulier les deux quotidiens nationaux, car de cette façon ils peuvent garder le public informé sur leurs dernières actualités. Un autre journal moins populaire, le trimestriel Boma Lathu  appartient au gouvernement mais il contient peu d’informations sur l’industrie musicale. Il en va de même pour le journal Fuko de NPL, qui parait tous les mois et est distribué gratuitement dans les zones rurales.

La télévision

La première station de télévision appartient à l’Etat. C’est la Malawi Broadcasting Corporation (MBC)[x] qui a été créé en 1997. Il a une variété de programmes musicaux comme ‘Hwoza Friday’, qui joue de la musique de club destinée aux jeunes ainsi qu’un guide d’événements et concerts qui ont lieu pendant le weekend. ‘Dancehall Full Hundred’ est dédié à la musique dancehall et offre à la fois la musique dancehall locale et internationale ainsi que l’actualité musicale. ‘African Stars’ projette différents types de musique locale et africaine et va au-delà du simple divertissement afin de promouvoir aussi un sentiment de fierté culturelle. ‘Touching Base’ est destiné à la jeunesse urbaine et vise à promouvoir le talent local urbain. ‘Melody Hour’ et ‘Cross Rythmes’ proposent la musique religieuse de divers groupes. ‘Music Splash’ est une autre émission de  la MBC qui joue de la musique locale[xi].

Une autre chaîne de télévision est Times TV[xii] détenue par Times Group of Companies. Officiellement lancé en 2013, il est la première station privée de télévision ayant une couverture nationale au Malawi, notamment dans le domaine du sport et du divertissement. Il donne aux musiciens une plateforme pour mettre en valeur leur talent avec de nombreux programmes de musique, y compris 'Around Africa’, qui se concentre sur la musique urbaine. D’autres plates-formes de télévision disponibles en Malawi comprennent DSTV[xiii], qui est parmi les plus populaires dans le pays, ainsi que Go TV[xiv] et Zuku TV[xv]. Ces plateformes offrent beaucoup de musique sur les chaînes internationales telles que Channel O[xvi],  MTV[xvii], MTV Base[xviii], et d’autres encore.

Internet

Comme dans le reste du continent et du monde, les médias en ligne sont en train de devenir une plateforme de plus en plus importante pour les musiciens locaux, car il est facile d’accès et ils peuvent l’utiliser à partir de leurs téléphones, tablettes ou ordinateurs. Les artistes malawites sont maintenant en mesure de proposer leur musique en ligne afin que les fans puissent la télécharger ou tout simplement l’écouter gratuitement en contournant le système traditionnel de distribution d’albums.

L’un des sites  les plus populaires que les artistes au Malawi utilisent est Music From Malawi [xix] appartenant à DJ Kenny Klips. Sur ce site, les artistes peuvent mettre en ligne des chansons qu’ils veulent mettre à la disposition du public,  soit pour la vente ou gratuitement. D’autres plateformes telles qu’Urban Malawi [xx] et M-Dubvibe[xxi] sont principalement utilisés par des artistes qui montent. Ce site leur donne la possibilité de poster des extraits de leur musique afin que le public puisse en écouter un extrait, surtout pour la musique urbaine.

Nyasa Showbiz[xxii] est un autre site dédié à la musique locale, tandis que des journaux en ligne comme Malawi Voice[xxiii] parlent également  de musique et de l’actualité musicale. Ce dernier est en concurrence avec les publications écrites établies.

L’aperçu ci-dessus de la radio, la presse écrite, la télévision et les médias en ligne au Malawi montre que les musiciens locaux sont relativement soutenus par les médias principaux, et que la musique joue souvent un rôle central dans le paysage médiatique du Malawi.


Comments

comments powered by Disqus