La musique populaire au Sud Soudan

Le Sud Soudan, la plus jeune nation d'Afrique, fait face à l'instabilité depuis sa séparation du Soudan en 2011. La musique est l'instrument par lequel les jeunes sud-soudanais continuent d'exprimer leur préoccupation et défendre la paix.

Artiste pop Khor DJ. Avec l'aimable autorisation d'Elbow Chuol
Artiste pop Khor DJ. Avec l'aimable autorisation d'Elbow Chuol

La paix demeure le thème le plus courant dans la plupart des chansons au Sud Soudan. Du hip-hop au gospel,  les artistes sud-soudanais continuent d'exprimer l'importance de la paix. En août 2016, des artistes de genres différents se réunissent dans le cadre de la campagne Ana Taban.

Gen. Manasseh Mathiang Ayak, Coozos Clan (Menimen), Natty P, Tutu Baibe, L.U.A.L, Mr.Lengs, Lomerikson et Ras Kayne sortent le single 'Ana Taban’ (traduit littéralement par ‘Je suis fatigué’) qui devient un succès. Le single est dédié à tous ceux qui ont perdu la vie à cause de la guerre. La chanson est diffusée sur les radios du pays, attirant plus de 5 000 vues sur YouTube.

AbulOyay[i], artiste et l'un des fondateurs de la campagne, déclare que le morceau a été créé dans le but de rassembler les artistes sud- soudanais et faire écho de la volonté du peuple. Les artistes se réunissent à Naivasha au Kenya pour écrire, composer et produire la chanson. La ville est symbolique car lieu où l'accord qui définit la voie de l'indépendance du Sud Soudan a été signé. 

Bien que la paix demeure un message commun dans la plupart des chansons, il y a quelques années ce n'était pas le cas. Dans le passé, la musique du pays était dominée par de célèbres musiciens qui interprétaient des chants de guerre.

Le pays n’a pas encore sa signature sonore. Sa musique pop est toujours fortement influencée par les sons des pays d’exil où vivent la plupart des artistes sud-soudanais.

L'afro-beat

L'Afro-pop est considéré comme le genre musical le plus populaire dans le Sud du Soudan. Des artistes de renommée internationale, comme Yaba Angelosi, sont parmi ceux qui continuent à populariser le genre au-delà des frontières du pays. Né dans la ville de Juba, la capitale, Angelo Maku émigre aux États-Unis en 2000 dans le but de développer sa carrière musicale. Il fusionne ainsi la musique traditionnelle africaine à la dance accompagnée d’arrangements et instruments modernes. Il se produit à l'échelle internationale, y compris à la Maison-Blanche, au cours de l'accord de paix global (CPA, Comprehensive Peace Agreement). Ses singles les plus connus sont 'Junubia' et 'Egoba'.
 


Khor DJ est un autre artiste afro-beat. Sa musique est en constante évolution. En 2008, Khor Deng Jang reçoit le prix du meilleur artiste masculin au Miraya FM Awards pour son single 'Abibi'.

Suite à cette reconnaissance, Khor entreprend des tournées nationales chantant dans les clubs et se produisant dans diverses régions du pays. Il est le seul artiste vivant à l'étranger invité à participer à la fête de l'indépendance du Sud Soudan en 2011.  

Au-delà des fans, Khor est également reconnu par le Ministère de la jeunesse, de la culture et des sports du Sud Soudan. Dans une interview avec Music in Africa, Khor nous apprend qu'il travaille sur un nouvel album intitulé One Republic. Un album qui sortira avant fin 2016. Il prévoit également des concerts en Australie.

Son dernier single 'Tuok Tharé jin' (Vous avez commencé) marche très bien en radio. La chanson appelle à la prudence et traite du tribalisme et autres sujets de discorde. 
 


M. Leng et Marie Mboyo sont d'autres artistes exceptionnels qui font de la musique afro-beat. Emmanuel Kembe est connu pour son style unique, une fusion du folk et du reggae.

Dancehall et reggae

Le dance-hall est populaire parmi les jeunes avec notamment MC Ghetto. Actuellement basé à Nairobi, Kenya, MC Ghetto est connu pour sa maîtrise du dancehall. Certains de ses tubes comprennent 'Dinka Girls' et 'Monyinyer'.

Kawaja Revolution est un autre artiste du dancehall qui a émergé sur la scène musicale il y a trois ans.

Dynamq et WJ De King, artistes reggae, continuent d'impressionner les fans avec leurs chansons. Dynamq est connu pour son titre 'Those days in Nairobi" et 'Nobody' alors que Jere Jere reçoit le prix de la meilleure découverte aux Grammy Awards il y a deux ans.  
 


Le reggae de WJ De King porte un message de paix. Son dernier single 'Peace' sort en août 2016 et est en tête des hit-parades sur la plupart des stations de radio, y compris Miraya FM. 

Le hip-hop

Hormis les grands noms du hip-hop comme Emmanuel Jal, de nouveaux talents émergent sur la scène du hip-hop au Sud Soudan. Le hip-hop de Jal aux sonorités africaines le conduit à être considéré comme l’une des étoiles montantes de la scène musicale mondiale. Avant son succès, le rap sud-soudanais est principalement interprété dans la langue locale des Nuers et des bâtons et claquements de mains sont utilisés en guise d’instruments. 

Au pays, des artistes comme L.U.A.L maintiennent le hip-hop en vie. Les initiales L.U.A.L  signifiant Lyrically Untouchable African Legend (littéralement traduit par légende africaine lyriquement intouchable), il cite 2Pac parmi ses premières influences. Son titre ‘I’m the King Around Here’ est toujours aussi populaire parmi ses fans. Sa musique est diffusée sur la majorité des stations de radio du pays.

K-Denk est un ancien candidat au Tusker Project Fame. Depuis son comeback, il sort les titres ‘Ya Hobi’ (A moi), 'Ou Kene Guot' (Le monde ne s'est pas terminé) et 'Baki Ji' (Je suis venu pour vous). Le jeune rappeur doué déplace ses auditeurs grâce à ses dernières chansons. L'Afrique de l'Est se souvient encore de sa chanson ‘Niko’, sorti en 2012, avec l'animateur radio Kenyan Sana.

En conclusion

La musique populaire du Sud-Soudan est en grande partie empruntée, mais des artistes comme Emmanuel Kembe expérimente pour offrir un nouveau son à la musique sud-soudanaise. Malgré les nombreux défis, la ténacité inébranlable des artistes leur permet de se développer localement et au-delà des frontières du pays.
 

 


[i] http://qz.com/786411/south-sudans-ana-taban-campaign-calls-for-change-as-the-country-is-marred-in-civil-war/

Comments

comments powered by Disqus