La musique populaire au Swaziland

Ce texte donne un aperçu des principaux genres musicaux populaires au Swaziland.

Bholoja, artiste swazi soul populaire. Photo : Dave Durbach
Bholoja, artiste swazi soul populaire. Photo : Dave Durbach

La musique et la danse jouent un rôle important dans la culture swazie. Le chant est traditionnellement utilisé comme une méthode de narration et a depuis évolué avec la culture. Le riche paysage musical Swazi est aujourd’hui plus coloré. Les genres populaires du hip-hop au gospel ont tous pris une identité swazie. Le marché de la musique est cependant limité du fait de sa petite population (environ 1,2 million de personnes). La radio est la principale source de diffusion. 

Le gospel

La religion fait partie intégrante de la société swazie et le gospel est sans doute le genre le plus populaire. Son succès réside dans le fait que la plupart des gens s’identifient à son message. La plupart des stars du gospel débutent dans les orchestres des églises. À titre d’exemple Ncandweni Christ Ambassadors et Shongwe & Kuphuka. Ces groupes gospel contribuent  à définir le son distinctif de l’orgue électrique propre aux groupes swazis. Ils profitent tous deux du soutien du public sud-africain, alors que certains de leurs membres font carrière en solo.  

Alors que la vieille génération se retire de la scène, une nouvelle génération d’artistes prend la relève, insufflant un vent nouveau au genre. Nothando Hlophe, perce quand elle auditionne pour le collectif de femmes Women in Praise. La jeune chanteuse lance un premier album prometteur début 2016. 

La Soul swazie

La soul swazie est une fusion d’afro-jazz, du folk et de la soul aux influences swazies et interprétées en siswati. Le genre se popularise au fil des années en grande partie grâce aux efforts d'artistes comme BholojaSandz et Velemseni.

Bholoja est l'un des chanteurs les plus célèbres du Swaziland, connu pour son style unique, influencé par des harmonies traditionnelles. Son premier album intitulé ‘Swazi Soul’ sort en  2010 et incorpore langue et anecdotes swazie

Sandz est l'étoile montante du Swaziland. Il se fait remarquer avec son single 'Vuma" (traduit par 'accord'). Le guitariste à la voix douce prépare un album pour le plus grand bonheur de ses fans. Le chanteur a su modifier le genre pour satisfaire un public plus jeune.

Les femmes comme Velemseni sont également investies dans cette musique. La chanteuse à la voix claire et apaisante, brille sur son premier album We are all people sorti en 2012.

Elle joue à la guitare tout comme Bholoja et Sandz. L’instrument accompagne la plupart de ses chansons, empreintes d’une forte influence afro-jazz. 


Hip-Hop

Le hip-hop est un genre qui se répand à travers le monde et le Swaziland ne fait pas exception. Les rappeurs swazis réussissent à créer un rap authentique en incorporant la langue siswati à leur musique. Le Swaziland a aujourd'hui une culture hip-hop florissante. 

Le rappeur KRTC a plus de dix ans de carrière. Son dernier album Unleashed est sorti cette année.

Le hip-hop au Swaziland a également été façonné par les producteurs Mozaik et Sub Jamz. Un effort collectif pour donner une identité distincte au hip-hop swazi d’aujourd’hui. Ce genre qui n’attire que quelques artistes à ses débuts, dispose aujourd’hui d’une grande variété de talents aux  styles bien distincts. Ainsi,  Illa Pen BoyPsycholution et 80 Script, qui prépare la sortie de l’album That of Greatness fin 2016. Ces artistes redéfinissent le genre en présentant un récit authentique qui illustre les multiples facettes de la vie swazie.

La création du Festival Hipnotik, un festival de hip-hop qui a lieu chaque année vers le mois de juillet, témoigne de la popularité du hip-hop au Swaziland. Le festival a accueilli une longue liste d’artistes de hip-hop swazis et Sud-africains notamment Cassper NyovestAKA et Riky Rick. Le genre est diffusé sur les deux stations de la radio nationale Swaziland Broadcasting and Information Services (SBIS).


R&B

Le R&B connaît actuellement un renouveau au Swaziland avec des artistes comme Tiyas KingAmanda Mo et Joseph Alexander. Ce genre difficile à définir, puise ses influences d'autres genres musicaux. Le R&B méconnu au Swaziland, commence à être apprécier du public et sur les ondes radio.

La collaboration entre les stars du R&B, artistes et DJ du hip-hop contribue également à promouvoir le genre. Tiyas King figure sur le tube ‘Winner’s Circle’ du DJ Master P's. La chanson domine les charts de la radio SBIS2 pendant des semaines. Ce type de collaboration aide les artistes swazis à atteindre un plus large public. Tiyas King collabore également avec la superstar nigériane Ice Prince sur une chanson[i]. Le chanteur fait également le buzz au Swaziland avec son dernier single ‘Laws of Attraction’.


La House

La house est l’un des genres les plus populaires en Afrique australe. The Swazi Pride: House Culture Vol. 1 du DJ Mixmash & Foster est le premier album House à sortir au Swaziland en 2006. L'album est entièrement produit par le duo de DJs et marque les débuts du mouvement au Swaziland. Le Volume 2 sort en 2009.

Les Antidotes sont un groupe de cinq producteurs de house du Swaziland. L'équipe est connue pour ses remixes comme Nomalungelo Dladla's 'Imiyalo'. Ils ont leur propre label, Antidote Music et ils ambitionnent de produire et de promouvoir plus de musique house swazie. 


Le Reggae

Le Swaziland est le foyer d'une population importante de Rastafariens. Le musicien jamaïcain Peter Tosh donne un spectacle au Swaziland en décembre 1983. Depuis, le reggae swazi a assimilé la musique traditionnelle  africaine qui lui donne un son unique. Certains des artistes de reggae swazis les plus populaires sont Ras Ritchie, Pachanga, Ras Reggie et Black Roses qui ont connu du succès dans les années 80 et visité l'Afrique du Sud et le Mozambique.  Ras Reggie et Ras Ritchie font vivre le reggae swazi en collaborant sous un même nom : Ras  Reggie &Ras Ritchie Project. Pachanga est connue pour son reggae inspiré des musiques traditionnelles africaines.

La station de radio locale SBIS 2, diffuse une émission musicale consacrée au reggae chaque jeudi après-midi. L’émission propose du reggae local et international et permet aux nouveaux talents de se faire connaitre. La culture du reggae du pays s'est imposée en décembre 2014 lorsque House On Fire organise le premier  festival Sunsplash Swazi, calquée sur le célèbre Reggae Sunsplash en Jamaïque.


La country music

La country, aussi surprenant que cela puisse paraître, est un genre populaire au Swaziland. Isaac Gamedze et Buddy Masango sont les pionniers du genre. Dusty & Stones sont aujourd’hui populaires et chantent en siswati et en anglais. Leur premier album Country Fever (sorti en 2012) inspire une autre jeune chanteuse Cleopatra Methula, surnommée "la première dame de la country du pays". Cette dernière sort bientôt son album intitulé Indilinga. Un album basé sur le rêve du Roi Sobhuza II.

Bien que la country soit peu diffusée sur les ondes radio du pays, des spectacles sont organisés tout au long de l'année visant spécifiquement les fans de la country locale. Ces spectacles accueillent divers artistes de la country. Le genre ajoute certainement un élément enthousiaste à l'intéressante diversité des genres populaires au royaume du Swaziland.


[i] Msibi, N. "Tiyas collaborates with Ice Prince". Times of Swaziland, 20/05/2016 <http://www.times.co.sz/entertainment/107966-tiyas-collaborates-with-ice-prince.html >

 

Comments

comments powered by Disqus