La musique populaire en Gambie

Par Sheriff Janko

La musique gambienne a évoluée au long des années. Après un boom créatif dans les années 60, des artistes tels que les Super Eagles (Ifangbondi), Guelewar et Laba Sosseh ont eu un impact aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays dans les années 70 et 80. Plus récemment, la musique moderne pop et urbaine a émergé au milieu des années 90 avec une recrudescence d’artistes locaux. La popularité de la musique urbaine peut être attribuée au lancement en 1995 des Services de Radio et Télévision Gambienne (GRTS) et plus  précisément à une émission de télévision populaire appelée « Extra Touch » animée par Lamin Manga. Grâce à cela, beaucoup de nouveaux artistes pop se sont fait connaitre auprès des fans. Depuis, la musique pop gambienne a continué d’évoluer, avec une jeune génération d’artistes ayant réussi par leur créativité. Du mbalax et à l’afromandingue à la musique dancehall et au hip hop, le nombre de nouveaux artistes continue de croître. Ce texte donne un aperçu de quelques-uns des genres musicaux populaires en Gambie.

Magnificent Joe
Magnificent Joe

Le Mbalax  (ou Ndagga)

Le mbalax (aussi appelé ndagga) est non seulement populaire en Gambie mais symbolise l’identité sénégambienne. Existant depuis des années, le mélange unique d’instruments occidentaux et traditionnels de ce genre a conduit à sa popularité autant en Gambie qu’au Sénégal aujourd’hui. Le Mbalax mêle la musique populaire  et danses occidentales avec le sabar le tambour traditionnel des peuples Wolof et Serer dont la musique porte le même nom. Ses racines remontent loin dans l’histoire mais l’inclusion récente d’instruments électriques occidentaux rend le genre plus contemporain et attractif auprès des jeunes.

Parmi les stars populaires gambiennes de mbalax on compte : Mass Lowe, Yusupha Ngum, Maslabi, Pa Omar Jack, Bai Babou, Musa Mboob, Humanity Starz et les frères Abou et Fafa Mbaye, des étoiles montantes.

L’Afro-Mandingue

L’afro-mandingue est un des genres de musique les plus populaires dans le pays. Son rythme distinctif fait qu’il est le style musical le plus attractif pour les gambiens de tout âge. C’est une fusion d’instruments locaux comme la kora et le balafon avec des sons et instruments modernes. L’afro-mandingue est largement reconnu comme de la musique gambienne même s’il a des similarités avec l’afro-mandingue du Mali, particulièrement au niveau des instrumentations.

Les musiciens les plus populaires de ce genre sont Jaliba Kuyateh, Tata Dinding Jobarteh, Pa Bobo Jobarteh, Jali Kebba et Lamin Saho entre autres. Récemment, un nombre de rappeurs gambiens sont tombés sous le charme de ce genre et ont développé un mélange unique qui séduit de nombreux fans dans le pays. On compte parmi cette nouvelle génération de stars Jali Madi Kanuteh, Jalex, Manding Morry et Cees Ngum. Malgré les sceptiques, ces nouveaux artistes sont parvenus à créer un mélange qui non seulement plaît aux fans mais qui a su bousculer le statuquo musical.

La musique reggae et la dancehall

Datant de plusieurs décennies, le reggae (et sa version moderne, la  dancehall) est non seulement populaire en Jamaïque  mais à travers le monde entier y compris en Gambie. La popularité du genre est liée aux sons contagieux et aux paroles motivantes inspirées de l’icône du reggae, Bob Marley. La popularité du genre n’a cessé de croître depuis sa mort en 1981. Cela a inspiré un nombre de jeunes musiciens gambiens qui continue de considérer l’icône jamaïquaine comme une source d’inspiration. Ce genre populaire est certes né en Jamaïque mais sa popularité auprès de la jeunesse gambienne est impressionnante. En effet, la Gambie a attiré beaucoup des plus grands artistes jamaïcains pour des concerts dans le pays tels que  Luciano, Sizzla Kalonji, Mutabaruka, Morgan Heritage, Anthony B, Capleton, Busy Signal, Jah Vinci et plus récemment I-Octane (en mars 2015).

Parmi les grands artistes gambiens du moment on compte Rebellion D Recaller, Benjamin, Lixen, Born Africans, Royal Messenger, Singateh, T Smallz, Silky Criss, Hard Breaka, ENC, Magnificent Joe et Messiah parmi d’autres. L’usage du patois jamaïcain rend ce genre particulièrement populaire auprès des jeunes fans.

Le hip- hop

La scène hip-hop grandit parmi les jeunes gambiens. Depuis la montée du rap local au milieu des années 90, les artistes ont fait de leur mieux pour populariser le genre. Le rap est inspiré par les stars du hip hop américain comme 2Pac, Jay-Z, Eminem et 50 Cent qui ont aussi contribué à la popularité du genre dans le pays.  On trouve parmi les précurseurs du rap local Black Nature, Da Fugitivz, Born Africans, Dancehall Masters, Pencha Bi, Surgicalz et Saf Saf Crez. Même si leurs sons et paroles varient, ces groupes ont été capables de se créer une niche et s’imposer sur la scène musicale locale.

Ces dernières années de jeunes artistes hip hop tentent de renouveler ce genre musical. Cela s’illustre avec l’introduction de la ‘Cypher Street Rap Battle initiée’ par Killa Ace, une des stars du hip-hop local le plus populaire. Cette battle de rap de rue est un concours de talents dans lequel de jeunes artistes illustrent leur talent en public. Un grand nombre d’artistes et de fans s’inspirent de la popularité de ces performances.

Le gospel

Le gospel est le plus souvent joué lors des cultes religieux mais un nombre croissant d’artistes gambiens se lancent dans ce genre. Même si ce n’est pas une musique que l’on joue en boîte de nuit, beaucoup d’hôtels organisent des concerts gospel afin d’attirer plus de clients, surtout des touristes. Mais sa popularité ne peut être comparée aux autres genres populaires tels que la dancehall ou l’afromandingue. Certaines organisations sont actives dans la promotion de ce genre comme Mercy and Grace Music [i]qui anime une émission de radio populaire visant à créer une plateforme de promotion des artistes de gospel gambiens et autres. Des artistes et promoteurs tels que B Master et Dr. Oliver Mboge (aussi président de l’Union des Musiciens de Gambie et membre exécutif de la Société de Collection de Gambie) ont joué un rôle clé dans la promotion du gospel. Mboge a sorti en 2010 un nouvel album solo intitulé Sopalehma Yai Boie qui comprend les hits « Lead me Heavenly Father ». La  St Therese Senior Choir est un autre nom connu des gambiens qui organisent des évènements gospel localement.

Le Jazz

Ce genre fort populaire à l’époque continue à avoir de nombreux fans. Le jazz est majoritairement joué dans les hôtels pour divertir les touristes en visite dans le pays. Bien que ce genre soit aujourd’hui considéré comme un peu démodé et que les artistes de jazz ont des difficultés à attirer les fans (particulièrement les jeunes) le jazz est toujours l’un des styles musicaux favoris dans plus âgées.

Amigo Jeng est un musicien de jazz connu, qui durant son époque de gloire démontrait souvent ses prouesses musicales pendant ses concerts. Sa musique s’inspirait d’autres genres populaires comme le merengue mixé avec des paroles en wolof et d’autres éléments typiquement africains. Il est important de reconnaître les efforts d’artistes tels qu’Amigo Jeng dans la promotion de ce genre auprès des communautés gambiennes. Un autre artiste,  Abdul Karim Ngum a aussi été influent dans le développement du son jazz afro-mandingue particulièrement à la fin des années 70 et au début des années 80.

La musique pop  en Gambie s’est beaucoup développée ces dernières années. Si la tendance reste la même, les nouveaux artistes ont de grandes chances de bénéficier de ce phénomène. Aujourd’hui, un grand nombre d’artistes locaux gambiens ont pu accroitre leur visibilité internationale en se créant une niche dans l’industrie musicale globale. En conséquence, la musique populaire de ce minuscule pays ouest-africain continue de traverser les frontières et on l’espère, les choses continueront dans cette voie.


[i] www.facebook.com/MercyAndGraceMusicTheGambia

Comments

comments powered by Disqus