La scène musicale au Swaziland

Le Swaziland ne dispose d’aucun studio d'enregistrement ou producteur qualifié. La majorité des musiciens montent sur scène sans enregistrement préalable. Cela fonctionne parfois car sans support d’enregistrement, ils travaillent deux fois plus pour perfectionner leur spectacle.

La chanteuse Nomsa au Bushfire festival. Photo : MTN G'S / Facebook
La chanteuse Nomsa au Bushfire festival. Photo : MTN G'S / Facebook

Les salles

Les salles les plus actives et populaires du Swaziland sont situées autour des grandes villes et le long du  corridor reliant Manzini à Mbabane. Située dans la vallée Malkerns, House On Fire est probablement la salle la plus connue. Elle accueille notamment le festival annuel MTN Bushfire . Tout artiste swazi rêve de se produire sur la scène principale du festival, jusqu’ici la plus grande scène du pays ayant accueilli la "première dame du reggae' Pachanga et d'autres artistes locaux tels BholojaSiyinqabaNomsa MDJ MboFanaza et Nomzamo.

L’amphithéâtre est utilisé pour des événements du weekend tels le  SibebeFriday Night Live. De nombreux artistes locaux et internationaux ont honoré cette scène, qui est ouverte toute l'année. Le rappeur King Terry, finaliste au concours Sibebe Night Live Battle of Bands, s’est produit cette année sur la scène du Bushfire festival aux côtés de la canadienne Cold Specks.

La scène extérieure d’Esibayeni Lodge propose des spectacles en live chaque dimanche après-midi. On s’y rend pour se détendre et profiter de la musique. Le Déjà-Vu Cocktail Lounge d’Esibayeni Lodge a accueilli la première édition d’Elite Season Hip-Hop Festival  et un concert du populaire Tiyas King début 2016. NothandoHlophe a enregistré une émission en direct à l’auberge pour son premier album Igname Impilo.

Au  Ngwane Park à Manzini, il y a également The Vibe administré par Itallo, un artiste de jazz populaire. The Vibedispose à la fois d’une scène et d’une salle de répétition. Les musiciens afro-jazz et soul y organisent des jam-sessions. Le lieu est populaire pour ses spectacles le dimanche. La salle de répétition, disponible sur réservation, est utilisée par des artistes locaux. À la mi-2016, la salle a accueilli une jam-session réunissant Lee Bombo, Pachanga, Juda Selisthena Vanlz, Mcwayizeni Ntshangase et l'hôte, Itallo.

Le Mavuso Trade Centre situé à Manzini est un lieu populaire accueillant la Swaziland International Trade Fair (SITF). C'est l'un des plus grands sites du royaume, avec plusieurs salles, un pub et un terrain de sports disponible pour les spectacles en plein air. Le centre a accueilli le National Arts and Culture Awards (anciennement connue sous le nom de Tihlabani Awards) en 2010, ainsi que le Storm Festival ou encore le spectacle de fin d’année de NdumisoSimelane. Le Gospel Crossover annuel accueille des artistes du gospel locaux et internationaux et attirent entre 7000 et 10 000 personnes.

Le Solanis Shisanyama situé dans le canton Msunduza à Mbabane, ainsi que la White House à Manzini visent un public plus jeune et proposent des concerts tous les week-ends.

Evènements et festivals

Il y a de moins en moins de concerts au Swaziland et ce depuis la fin des années 90. Le Swaziland International Trade Fair Show (SITF) est sans doute moins populaire qu'il l’était autrefois, alors que la dernière édition de la Simunye Fun Fair a eu lieu en 2013.

Le plus grand évènement annuel est le festival MTN Bushfire, qui a célébré son 10ème anniversaire en 2016. Une série de spectacles sponsorisés par Sibebe Premium Lager, surnommé  SibebeFriday Night Live a lieu dans les mois précédant l’évènement. Ses prestations ont permis aux musiciens swazis de concourir. Le gagnant a décroché une place sur la scène du festival et reçu un prix en argent.   

Le Festival annuel de la Francophonie annuel est organisé par l’antenne locale de l’Alliance Française. Ce festival d'une semaine propose une variété de divertissements, y compris la musique, l'art, l'artisanat local, un espace enfants et Le Festival annuel de la Francophonie annuel est organisé par l’antenne locale de l’Alliance Française. Ce festival d'une semaine propose une variété de divertissements, y compris la musique, l'art, l'artisanat local, un espace enfants et un planchodrome.

Arts Awake, également organisé par l’Alliance Française, est un événement régulier fondé par les poètes Musa  Ndzinisa  et le conteur Beko Dlamini.Créé par des artistes pour les artistes, l’évènement est une plate-forme d’expression pour les poètes et musiciens swazis. Arts Awake se tient tous les mois à la Mbabane Theatre Club.

Le populaire  Festival Hipnotik s’adresse principalement aux fans et musiciens de hip-hop. La fête est animée par Swazi Jive, un label et organisateur événementiel dirigé par  Sakhile Nkambule. Le dernier festival a proposé du rap et des concours où les gagnants ont reçu un prix en argent.

Il y a également le Fish Party, un festival familial animé par KAD Concepts en été au Lubovane Dam à Siphofaneni.

Promotion

Les musiciens swazis sont capables de promouvoir leurs spectacles à travers les chaines de radio et de télévision telles SBIS RadioSwazi TV et Channel S. Ils utilisent également le support de la presse plus particulièrement le Times of Swaziland et le Swazi Observer.

De nombreux promoteurs swazis et musiciens utilisent Computicket pour la vente des billets de concerts tandis que d'autres collaborent avec des restaurants ou magasins de musique. Si on circule le long de la rue principale au Swaziland, on peut voir les affiches qui annoncent les prochains spectacles.

À en juger par le haut standard des spectacles en 2016, la scène musicale swazie semble prendre de l'ampleur et s’améliore après plusieurs années de déclin. Malgré le nombre limité d'évènements et de salles, les concerts en live jouent encore un rôle important dans la vie de nombreux habitants du Swaziland.

Comments

comments powered by Disqus