Les opportunités pour les musiciens en Namibie

Par Jacques Nashilongweshipwe Mushaandja

La musique namibienne a une très longue histoire. Certains faits historiques n’ont jamais été capturés et difficilement retraçables aux archives. Depuis l’indépendance en 1990, le secteur de la musique se développe lentement mais surement. On constate une forte croissance à partir de la fin des années 90 et au début des années 2000, avec la montée de jeunes artistes populaires. Bien qu'il existe un certain nombre d’établissements de soutien promouvant les musiciens namibiens, l’accès et l’utilisation de ces services posent encore problème. Ce texte donne un aperçu général des quelques opportunités disponibles aux musiciens namibiens.

Le Collège des Arts (COTA) Choir. Photo: www.informante.web.na
Le Collège des Arts (COTA) Choir. Photo: www.informante.web.na

Enregistrer  une démo, produire une vidéo ou un spectacle et les partager avec les stations de radio et télévision locales sont quelques-unes des façons les plus courantes de se faire repérer et de partager vos œuvres. Il est toutefois important d’enregistrer votre droit d’auteur auprès de la société de compositeurs et auteurs de la Namibie (NASCAM). Il est important de protéger votre propriété intellectuelle avant de distribuer vos œuvres sur le marché. Cela vous permettra de vous familiariser aux formalités  d’un secteur où les artistes sont exploités quotidiennement. La connaissance de vos droits d’auteur vous permettra de mieux comprendre et de gérer les ressources qui vous sont disponibles. 

La formation et l’éducation

Une formation même basique est fortement recommandée car elle vous ouvrira plus de portes en Namibie et ailleurs. Renseignez-vous sur toutes les formations offertes dans les secteurs public et privé. Même si la plupart des établissements sont situés à Windhoek, la capitale, les offres des établissements d’enseignement et de formations  sont de plus en plus présentes dans d'autres villes de la Namibie y compris les zones rurales. La direction générale des arts (relevant du ministère de l'éducation, des arts et de la culture) propose un programme extensif national, qui déploie des artistes communautaires et d'autres professionnels de la création pour faciliter le talent et le développement des compétences au niveau local. Grâce à des efforts de collaboration avec les intervenants externes, les artistes participent à la création de centres d'arts communautaires qui servent plusieurs objectifs. Pour un artiste, l’adhésion à un centre d'art communautaire est censée vous tenir informé en permanence sur le genre d'activités qui vous intéressent. Les centres d'art communautaires ont généralement la responsabilité d’offrir des parcours de formation, d’enseignement et d’apprentissage.

En termes de formation officielle, le Collège des Arts (COTA) et le département d’arts visuels et du spectacle de l’Université de de la Namibie (UNAM) offrent des cours de musique contemporaine, d’ (ethno) musicologie et de gestion culturelle. Le COTA propose un cursus basé sur la pratique et l’UNAM offre des programmes d'études et de recherche plus théoriques. Ces cours peuvent également être suivis parallèlement à  d'autres domaines d’études des arts et lettres.

L’internat et les programmes de résidence

Il y a une énorme lacune dans le domaine des stages et des résidences destinés aux musiciens.  Les étudiants et diplômés en musique ont dans le passé suivi des stages généraux à la direction générale des arts, au COTA et autres sociétés de gestion collective. Les étudiants en technologie musicale ont la possibilité de suivre un stage dans les stations de radio et de télévision locales, notamment la Namibian Broadcasting Corporation (NBC) et One Africa Television. Ces stages sont souvent organisés par l'université ou le collège où vous étudiez. Il n’existe que quelques studios de musique indépendants qui ne proposent généralement pas de stages.

Il existe très peu de programmes de résidences pour les musiciens en Namibie. L’UNAM et le COTA accueillent quelques résidents internationaux au fil des ans, mais le manque de collaboration entre les musiciens namibiens est évident. Je considère cela comme l’occasion pour les organismes artistiques et les artistes d’explorer la diversité des programmes de résidence en accueillant des artistes locaux.  

Festivals et événements

C’est maintenant chose courante pour certaines villes et conseils municipaux à travers le pays d’accueillir des festivals et des salons professionnels qui font toujours place à la musique. Bien qu’il faille davantage promouvoir  la musique et des festivals artistiques à travers le pays, diverses entreprises ainsi que des organismes publics organisent ou parrainent des évènements annuels populaires.

Certains des festivals les plus réputés et autres événements liés à la musique à considérer sont le festival /Ae// Gams ; le salon professionnel d’Ongwediva ; le festival des écrevisses; le festival des arts de la banque Windhoek; l’Oktoberfest; le salon agricole et industriel  de Windhoek ; le festival national de la culture; la journée mondiale de la musique; l'expo du tourisme de la Namibie; le prix annuel d’excellence en musique (NAMA); et le festival de jazz de Windhoek, pour ne citer que.

Il existe également des plateformes mensuelles comme Song Night, Last Band Standing et Spoken Word Namibia. Ces événements sont souvent diffusés et promus dans divers médias locaux.

Parallèlement, les ambassades et les organismes donateurs étrangers démontrant un intérêt pour les arts et les activités culturelles, méritent attention.  Visitez les centres tels que le Goethe-Institut, l'ambassade de la Finlande et le centre culturel franco-namibien afin de vous familiariser avec les types de programmes qu'ils proposent et comment vous pouvez participer.

Il est de votre responsabilité en tant que jeune musicien de vous renseigner sur la nature de ces festivals périodiques et les formalités d’inscription. Pour participer à un festival, il est toujours préférable d'être proactif en effectuant vos propres recherches et en exprimant votre intérêt en tant que musicien. Cela signifie qu’il faut  respecter les procédures de demande et faire en sorte que vous soyez disponible pour les auditions.

Le financement

Se procurer des fonds pour un projet potentiel est toujours un défi, en particulier pour les artistes jeunes et émergents.  La direction générale des arts et le conseil national des arts (inactif à l’heure actuelle) sont les plus grandes sources de financement dans les arts namibiens et secteurs de la culture au cours des années. Il importe également de rappeler que vous pouvez obtenir d'autres sources de financement  en dehors des institutions gouvernementales. Par exemple, les entreprises locales s’intéressent de plus en plus au secteur de la musique. Il est donc utile de tenter d'identifier ces organisations qui pourraient soutenir votre projet musical. Une proposition détaillée de votre projet est l'une des premières choses à faire lorsque vous approchez un financeur ou un partenaire potentiel.

Le réseautage

Le réseautage et l’adhésion à des associations professionnelles pertinentes sont essentiels pour tout artiste qui travaille dans le secteur de la musique.  L’usage de l'internet est l'un des meilleurs moyens de survivre en tant qu'artiste. L'internet est non seulement une source inestimable d'informations, il est devenu un espace où les gens du monde entier se connectent sur une base quotidienne pour partager et promouvoir des idées. De nombreuses organisations et artistes ont des pages Facebook et Twitter à travers lesquelles ils interagissent en permanence avec le public. Vous pourriez aussi envisager d’apprendre davantage sur les associations musicales et autres initiatives qui existent au niveau local, national ou international  où des artistes se réunissent pour partager des idées et conseils.  

Votre stratégie de communication et de marketing ne peut que bénéficier des médias sociaux comme outil de promotion.  Le contenu en ligne est souvent instantanément disponible et peut atteindre une audience potentiellement mondiale beaucoup plus rapidement. Vous avez la possibilité de créer plusieurs plates-formes en ligne où vous pouvez télécharger vos œuvres gratuitement. Un des exemples les plus populaires est Soundcloud ; une plateforme qui vous permet de partager vos œuvres musicales, que ce soit des démos brutes ou le produit fini. Toutefois, il est important de tenir un agenda et de se méfier de quoi, comment et vous choisissez de partager vos données.

Outre les sources en ligne, les artistes et intervenants culturels qui travaillent dans diverses régions ont toujours pour projet la mise en place d’établissements informels destinés à soutenir et promouvoir les œuvres d’artistes locaux. Il faut interagir avec vos confrères pour apprendre davantage sur ces initiatives et ce qu’elles offrent. 

Pour aller de l’avant et trouver de nouvelles opportunités pour faire avancer et promouvoir votre carrière suppose souvent que vous avez un produit prêt à être partagé avec le monde. Cela suppose également que vous  avez un projet musical fort et cohérent et que vous pensez que votre musique a le potentiel  d’aller plus loin. Les opportunités sont illimitées – c’est à vous de les identifier et de les utiliser du mieux possible.

Comments

comments powered by Disqus