Musique : Saintrick enflamme le public du village de la Francophonie à Dakar

Après avoir justifié de sa maturité artistique sur la scène du SIMA (Salon international de la musique africaine) à la Maison de la culture Douta Seck devant un parterre de responsables de festivals africains et européens, l’artiste congolais Saintrick a enflammé le public du village de la Francophonie au Grand Théâtre National de Dakar.

Saintrick, source: www.wakhart.com
Saintrick, source: www.wakhart.com

Unique artiste représentant le Congo Brazzaville, une semaine plus tard sur la grande scène du village de la Francophonie proposé par la direction des arts du ministère de la culture du Sénégal en charge de l’organisation du plateau artistique du XVe Sommet de la Francophonie, Saintrick a tenu son pari de porter haut l’étendard la musique africaine. En effet, il a été sélectionné parmi de nombreuses candidatures. La prestation de Saintrick au Sima (salon international de la musique africaine), le 21 novembre, a eu un réel impact. Un spectacle retransmis en direct sur RDV, l’une des chaînes majeures du Sénégal. L’Ambassadeur du Congo au Sénégal, Pierre Michel Nguimbi, a salué la prestation de Saintrick qui, sur scène, a brandi l’écharpe de soutien aux Diables Rouges suite à leur qualification à la CAN 2015. 

Parmi les chanteurs qui ont presté lors de cette soirée : le non voyant sénégalais Ablaye Mbaye, le mythique groupe Xalam, Ismaël Lô et les ambianceurs Magic System. Dans cette programmation internationale aussi prestigieuse, la star congolaise a été mise à l’épreuve par son aîné Ismaël Lô.  Après avoir joué ensemble sur de nombreuses scènes communes depuis vingt-deux ans, dont la dernière en date a été à Pointe Noire, en juin dernier au festival Nsangu Ndji Ndji. À Dakar, Saintrick devait monter sur scène juste après Ismaël Lô à qui le public a exigé son titre Tadjaboum pour clore sa prestation. Comme son aîné, Saintrick avait alors enchaîné sur son spectacle après une accolade sur la scène entre les deux artistes.  

Ayant vécu en Centrafrique, Saintrick avait tenu à lancer un message de paix au peuple centrafricain en lui dédiant Kolingo son titre en sango, la langue nationale de la Centrafrique. La prestation de l’artiste congolais a été appréciée par un public très participatif venu nombreux au village de la Francophonie. L’humilité de Saintrick a une fois de plus été appréciée par les occupants du stand du Congo qui ont eu droit à la présence quotidienne de l’artiste et de son staff. Ces derniers y ont même organisé une animation musicale le dernier jour, avec de jeunes musiciens congolais de la place avec le soutien de Christian Balende.

 

Par Hermione Désirée Ngoma

Source : www.adiac-congo.com

Comments

comments powered by Disqus