Prix Découverte RFI 2014 : Fally Ipupa tranche en faveur d’une Sénégalaise !

Talent en herbe en Afrique, le prix Découverte RFI édition 2014 a été attribué à la jeune Sénégalaise Marema. C’est le  chanteur congolais Fally Ipupa, président du Jury, qui a sélectionné Marema parmi les 10 finalistes.  Alors que le vote des internautes comptant pour une voix, s'est porté sur le Burundais Bobona. Deux tours ont été nécessaires pour départager les meilleurs candidats. Le titre  « Femme d’affaire » aura été un véritable coup de cœur. Pour Fally Ipupa, la mélodie lui  parlait surtout avec ce côté folk sénégalais. Marema gratte aussi de la guitare. Ce qui est très intéressant. « On espère que ce prix permettra à son talent d’éclater’’, a déclaré Fally Ipupa.

 

Fally Ipupa en studio © Murb.biz
Fally Ipupa en studio © Murb.biz

Une voix pure, une technique vocale sublime et un instrumental audacieux et imaginatif. Loin d'être une artiste de plus, Marèma représente un nouvel enrichissement du patrimoine musical universel. Marèma écrit, compose et chante son propre répertoire comme le titre « Femme d’affaire ». «J’étais partie un jour au marché et j’ai vu deux dames qui nettoyaient des poissons.  Elles étaient vieilles, pourtant elles pouvaient rester à la maison et se faire prendre en charge. A travers ce titre, j’ai voulu rendre hommage à ces femmes  qui ne comptent pas seulement sur autrui mais se battent tous les jours ».

Née dans la banlieue dakaroise, de père mauritanien et de mère sénégalaise, le métissage teinte naturellement son identité. Son expérience de vie lui forge un caractère de battante. Dans son univers familial, elle fut très tôt bercée par la musique acoustique de Tracy Chapman dont sa maman est fan. Enfant, Marèma chantonne. Adulte, elle emprunte des multiples voies pour parfaire sa voix. Ayant fréquenté assidûment l'école de musique de la Maison de la Culture "Douta Seck" de Dakar, elle en ressort au bout de trois ans avec son diplôme en poche et sa guitare en bandoulière. Ensuite, elle débute en tant que choriste auprès de grands artistes sénégalais tels qu’Awadi, Yoro Ndiaye, Edu Bocandé, Metzo Djatah, Takeifa, Idrissa Diop... Jusqu'au jour où elle se fait remarquer par le chef d'orchestre et musicien talentueux Mao Otayeck (ancien chef d’orchestre d’Alpha Blondi) qui l'encourage et lui propose de l'accompagner pour la réalisation de son premier album solo. Jeune femme au look singulier, Marèma, garant d'une identité africaine dominante, représente l'espoir féminin de la musique sénégalaise. Notons que son sacre vaut une récompense de 10 000 euros, d’une tournée en Afrique et d’un concert à Paris. Radio France Internationale et ses partenaires sont des acteurs engagés auprès de la lauréate et lui offrent un soutien professionnel, une promotion sur leurs antennes et leurs sites web. Chaque année, le Prix Découverte RFI est organisé en partenariat avec la Sacem, l’Institut français, l’OIF et Deezer.

Par Jordache Diala

Source: www.laprosperiteonline.com

Comments

comments powered by Disqus