Voyager en RD. Congo

La RDC est un pays hospitalier, tout résident étranger peut visiter ce pays ( tourisme, affaire, conférence, séminaire, etc). Voici les dispositions à prendre avant de s'y rendre.

aéroport de N'Djili en RD.Congo (c) www.radiookapi.net
aéroport de N'Djili en RD.Congo (c) www.radiookapi.net

Situation géographique.

La République Démocratique du Congo est un vaste territoire étatique situé au cœur de l’Afrique. Avec une superficie de 2.345.410 km 2 s’étendant de 5°30’ de latitude nord à 13°50’ de latitude sud et de 12°15’ à 31°15’ de longitude, elle compte parmi les géants de l’Afrique. En cela, on la qualifie parfois, pour rendre réellement compte de l’immensité de son territoire, de «  sous-continent » ou encore de «continent dans un continent ».

Du fait de l’immensité de ce territoire national, Il faut au moins deux heures de vol pour traverser du Nord au Sud ou de l’Est à l’Ouest la République Démocratique du Congo, classée en 12ème position au monde au point de vue de sa superficie.

Le pays est traversé par deux fuseaux horaires, avec ainsi un décalage d’une heure entre la partie Est et la partie Ouest.

La Capitale, Kinshasa, située au bord du majestueux Fleuve Congo, se retrouve dans le même fuseau horaire que Bruxelles et Paris.

Le climat

La RDC dispose d’une façade sur l’Océan Atlantique étroite de 50 km, au nord de l’embouchure du fleuve Congo.

Tandis que le nord de la RDC est l’un des plus grands domaines de forêt équatoriale au monde,l’est du pays borde la région des Grands Lacs africains, dominée par les montagnes, collines et volcans. Le centre et le sud forment un haut plateau couvert de savanes arborées.

Dans les régions de l’Équateur règne un climat chaud et équatorial tout au long de l’année. Le thermomètre ne descend qu’exceptionnellement au-dessous de 20°C. La zone où règne ce climat correspond approximativement à la cuvette centrale, couverte par la grande forêt équatoriale.

Sur le pourtour de cette cuvette, au contraire, les nuits sont plus froides : les gelées blanches ne sont pas rares au Katanga au cours de la saison sèche.

Dans le nord-est et le sud-est, régions de plateaux et de montagnes, règne un climat tempéré de montagne et la température baisse au fur et à mesure que l’on prend de l’altitude.

La région touristique des grands lacs jouit ainsi d’un climat méditerranéen toute l’année. Au delà de 4.000 m, il neige et la montagne se couvre d’une calotte glaciaire. Dans ce climat de montagne, il pleut toute l’année, mais davantage au pied de la montagne que sur le sommet.

Le climat étant en fonction des précipitations d’eau et de certaines autres influences locales, on distingue en RDC deux saisons principales :

  • Saison sèche : Saison fraîche, le ciel est gris et les températures sont basses, que caractérise le manque de pluies.
  • Saison des pluies : Saison d’été, le ciel est bleu, les plantes et les arbres retrouvent leur sève et les paysages sont verdoyants.

Sites touristiques.

La République démocratique du Congo présente une variété d’espèces animales et végétales unique en Afrique. Cette variété s’explique, entre autres, par la diversité des climats et des écosystèmes qui vont de la forêt tropicale à la forêt claire, en passant par la savane, la mangrove ou encore les marécages. À quoi il faut ajouter les nombreuses rivières, montagnes, volcans et autres lacs qui composent le paysage de ce pays.

A travers tout le continent Africain, en effet, on ne peut observer le rhinocéros blanc du nord, le chimpanzé nain ou bonobo, l’okapi, le paon congolais, l’éléphant de forme intermédiaire entre celui de la forêt et de la savane dans leur milieu naturel qu’au niveau des Aires Protégées ( APs) de la RDC. La RDC a été le premier pays africain à initier les gorilles aux visites humaines. Des familles entières de ces gorilles existent encore en dépit de la situation actuelle du pays.

Les stations d’Epulu (Réserve de Faune à Okapi) et de Gangala-na-Bodio (Parc National de la Garamba) offrent respectivement le loisir d’approcher okapis et éléphants domestiqués. Il va sans dire, qu’en plus de ces espèces endémiques, ces parcs possèdent la plupart des espèces animales qu’on rencontre ailleurs : buffles, zèbres, différentes sortes d’antilopes, hippopotames, éléphants, etc

De merveilleuses chutes y sont aussi représentées dont la plus spectaculaire est certainement celle de la Lofoi ( Parc National des Kundelungu), la plus haute d’Afrique, où l’eau tombe en un jet de 347 mètres de haut.

Le parc national de la Garamba abrite aujourd’hui la seule colonie au monde de rhinocéros blancs du nord en liberté. Ce parc est inscrit depuis 1980 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La RDC dispose grâce au Parc National de Kahuzi-Biega d’une des plus grandes réserves affectées à la conservation de la flore et de la faune des forêts de haute montagne en Afrique centrale.

Le Parc national de la Salonga est la plus grande réserve de forêt tropicale humide du monde. Il est situé dans un vaste bassin de sédimentation, entaillé par un réseau hydrographique relativement dense. La végétation y est très variée, On y rencontre notamment des Staudtia stipitata, Polyalthia suavaeolens, Scorodophleus zenkeri, Plagiostyles africana.

Les jours fériés

  • Le 1er janvier jour de l’An
  • Le 4 janvier journée des Martyrs de l’indépendance
  • Le 16 janvier date anniversaire de l’assassinat du président Laurent Désiré Kabila
  • Le 17 janvier date anniversaire de l’assassinat du premier Ministre Patrice Émery Lumumba père de l’indépendance nationale
  • Le 30 avril fête nationale de l’enseignement
  • Le 1er mai journée internationale du travail

Monnaie

La devise nationale est le franc congolais (FC) qui se présente en billets de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500. Les billets de 5 et de 10 ont quasiment disparu tandis que ceux de 20 sont rarement utilisés. Le taux de change officiel varie entre 900 et 920 FC contre 1$ US.

Change

Changer de l’argent au Congo est une expérience exaltante qui peut se faire à la banque ou à l’hôtel ou le plus souvent de manière informelle, en plein air, auprès des nombreux changeurs que l’on trouve un peu partout en ville, et flanqués le plus souvent d’un carton estampillé du sigle $. Selon le lieu de change, la cote du franc congolais sera ± variable. En cas de cambiste de rue (souvent le plus intéressant), ne pas hésiter à discuter avec celui-ci s’il prétend appliquer un autre taux que celui en vigueur ou passer au suivant. La possession de devises locales nécessite de grandes poches surtout si l’on décide de changer une certaine somme d’argent. A titre d’exemple, pour un change de 50$ en coupures de 100 FC, on obtient une liasse de 200 billets.

Quand voyager

Il n’y a pas réellement de saison touristique en RDC. La majorité des voyages sont des séjours d’affaires qui sont pour la plupart limités aux grandes villes, essentiellement à Kin. Les conditions d’accès sont donc pratiquement identiques toute l’année (même prix (assez élevés), même taux de fréquentation des hôtels…). Et ce, hors événements d’envergure, comme les sommets internationaux (Francophonie…) ou manifestations ponctuelles (comme ce fut le cas pour les célébrations des 50 ans de l’indépendance en 2010). Attention toutefois, durant les vacances scolaires, de nombreux expatriés rentrent au pays en famille. Les vols entre Kinshasa et l’Europe sont donc souvent complets. Mieux vaut dans ce cas réserver bien à l’avance.

Au point de vue climatique, la meilleure saison pour les visites de la plupart des sites est la saison sèche, légèrement plus fraîche et permettant de circuler plus facilement dans les villes et régions du pays. Par contre, la lumière en saison humide est particulièrement riche et contrastée, et le soleil est plus présent entre deux averses qu’en saison sèche où il est souvent voilé.

Les températures varient quant à elles selon les saisons, les jours et les régions : de ± 25 à 35 degrés Celsius pendant la saison des pluies ; et de ± 15 à 30 degrés Celsius pendant la saison sèche.

Les effets à apporter pendant le voyage

Au Congo, il fait chaud voire très chaud toute l’année. Il est donc vivement conseillé de prendre des vêtements légers, de préférence en coton et de teinte claire, pour refléter la chaleur mais aussi pour éloigner les moustiques.

Au niveau vestimentaire, pour les rendez-vous d’affaires, le costume cravate est de rigueur pour les hommes. Et pour les femmes, c’est variable (tailleur ou pas) en fonction du type de milieu et profession.

Maladies et vaccination

La vaccination préalable contre la fièvre jaune est obligatoire, sous peine de se voir refuser l’entrée dans le pays. Elle s’effectue au sein d’un centre agréé (hôpital, centre de médecine tropicale) habilité à prodiguer le vaccin et à délivrer le carnet international de vaccination. Celui-ci devra obligatoirement être présenté aux autorités de contrôle sanitaire présentes à l’aéroport, à l’entrée comme à la sortie. D’autre part, la vaccination contre la fièvre typhoïde, le tétanos (couplé à la polio et à la diphtérie), l’hépatite A et l’hépatite B ainsi que la méningite sont fortement conseillées. Faute de vaccin contre le paludisme, il est aussi recommandé aux voyageurs de suivre un traitement antipaludéen avant, pendant et après le séjour au Congo.

Visa

Conformément à la Loi et aux textes réglementaires, la Direction Générale de Migration est habilitée à délivrer les visas aux expatriés désireux de venir visiter la RDC ou pour s’y établir.

Se renseigner auprès des ambassades et consulats de la RDC dans votre pays.

Un visa est nécessaire pour entrer en RDC, quelle que soit la raison du séjour (touristique ou professionnel). La durée du visa varie de un, deux, trois à six mois maximum. Et cela coûte entre 80 et 300€ selon la durée et le nombre d’entrées. A l’heure actuelle (à revérifier en cas de changements dans la procédure), les documents nécessaires suivants sont demandés pour l’obtention d’un visa auprès de l’ambassade de la RDC à Bruxelles :

- passeport international valable un an minimum

- deux photos d’identité

- deux formulaires de demande de visa (à télécharger depuis le site web de l’ambassade) dûment complétés et signés

- certificat de vaccination contre la fièvre jaune (à obtenir auprès des centres médicaux agréés)

- photocopie de la carte d’identité

- certificat de bonne vie et mœurs à demander à la commune (service de police locale)

- prise en charge émanant du Congo et légalisée par un notaire de la ville

- OU attestation de solvabilité de votre banque

- Pour les enfants mineurs (accompagnés ou non de leurs parents) : autorisation parentale ou du tuteur légalisé délivrée par la commune.

Un délai de 48 heures (minimum !) est requis pour le retrait du passeport avec visa. Une formule express avec obtention du visa le jour du dépôt est disponible avec majoration tarifaire de 25€. Attention aux jours et heures prévus pour les dépôts et retraits (souvent le matin). Sachant que la procédure et les documents demandés peuvent varier quelque peu entre l’ambassade de la RDC à Bruxelles ou à Paris. Il est fortement déconseillé de se rendre au Congo sans visa, ni passeport en règle.

Comments

comments powered by Disqus